Le capitalisme n'est pas prêt de s'effondrer

Mis à jour : mai 20

Par Alain Accardo, Sociologue, professeur émérite à l’université de Bordeaux. Paru dans Quartier Général le 29 avril 2020.

Scène de Juillet 1830 ou Les Drapeaux (1830) par Léon COGNIET

Les pays européens, pourtant politisés depuis de nombreuses années voire de nombreux siècles, devraient pouvoir se fier à leur longue expérience. Néanmoins, cela n'aura jamais empêcher leurs élites en période de crise de héler de leur plus belle rhétorique et à la face du monde :

« Plus jamais ça ! »

Sans toutefois que cela ne change rien pour l'avenir.

Voilà un texte épousant et complétant l'opinion d'Alain Badiou mettant en garde contre la croyance que la fin de la crise épidémique débouchera sur des changements systémiques réels.

"Repenser [un] monde, c’est en vérité le démolir, pour en édifier un autre, sur d’autres fondations."


--> https://qg.media/2020/04/29/pour-en-finir-avec-les-convertis-de-la-derniere-heure-par-alain-accardo/ 
67 vues
À propos du blog

PARCE QUE LE FUTUR SE JOUE AU PRÉSENT, Antidote.CONÇU PAR L’UNIVERSITÉ DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE, PROPOSE UNE SÉLECTION DE CONTENUS PORTANT UN REGARD SUR LA CRISE ET SES SUITES.

Vous pouvez nous contacter !

Why We're Great >

© 2020 par l'IFCAM, l'Université du Groupe Crédit Agricole