Hybrider comme solution de changement pour l'après

Docteur en philosophie, chercheur associée et diplômée de l’École normale supérieure, Gabrielle Halpern a travaillé au sein de plusieurs cabinets ministériels, avant de participer au développement de start-up et de conseiller des entreprises et des institutions publiques. Publié le 20 avril 2020 dans CONFINEWS, la lettre du confinement.


Athènes, avant Anaxagore (500 - 428 av. JC), n'est pas un endroit où l'on y fait de la philosophie. On y fait de l'art. Arrive ainsi avec lui une révolution philosophique. Il apportera, avec toute une génération de penseurs, une première explication de l’ordre de l'univers à partir de sa genèse.

Tel un segment que l'on peut diviser et multiplier à volonté, Anaxagore imagine l'univers dans son infini comme dans sa petitesse. Ainsi prit-il de l'avance sur Lavoisier en clamant que :

"Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau"

Nous proposons de réfléchir sur cet état d'hybridation des idées et des espaces inspirante en pareil moment et utile lorsqu'il faudra remodeler une ou des suites à ce que nous vivons.




Hybrider pour innover autrement !
--> http://confinews.fr/hybrider-pour-innover-autrement/ 
Aménagement des territoires : hybridons tout ! Mélangeons tout !
--> http://confinews.fr/amenagement-des-territoires-hybridons-tout-melangeons-tout/ 

Pour aller plus loin sur Anaxagore et la cosmologie :




64 vues
À propos du blog

PARCE QUE LE FUTUR SE JOUE AU PRÉSENT, Antidote.CONÇU PAR L’UNIVERSITÉ DU GROUPE CRÉDIT AGRICOLE, PROPOSE UNE SÉLECTION DE CONTENUS PORTANT UN REGARD SUR LA CRISE ET SES SUITES.

Vous pouvez nous contacter !

Why We're Great >

© 2020 par l'IFCAM, l'Université du Groupe Crédit Agricole